Mon prêt immobilier : ce qu’il faut choisir ou vérifier

prêt immobilier projet d’acquisition

Emprunter pour acheter sa résidence principale

Votre projet immobilier pour une résidence principale, demande un financement bien calculé. on demande le meilleur taux. Votre prêt immobilier, simulation de prêt immobilier à l’appui, doit s’ajuster à votre budget, mais pas seulement .

Bien sûr la pub aidant, je regarde le taux d’intérêt .

Bien entendu, cela n’est pas suffisant, car le taux d’intérêt est une composante d’un choix de taux sur le marché du crédit.

Le taux fixe du prêt immobilier

Ce taux immobilier est le plus facile à suivre, notre calculette quatre fonction sait faire : capital X taux /100 pour une annuité /par 12 pour une mensualité, rien de plus.

Le taux fixe reste le plus fiable, le moins risqué.

Taux variable (rare)

Voilà que commence les difficultés. Le taux variable se différencie du taux fixe par son évolution continuelle. Pour ce faire, on se doit de tenir compte de l’indice. En effet, le taux se réfère à un indice qui a été défini et choisi d’un commun accord avec le prêteur. Disons plutôt que les marchés financiers ont décidés ce genre financement. L’emprunteur s’il a le choix préférera peut être un autre mode de calcul.

Ce taux est par exemple indexé sur un panier de monnaie, c’est-à-dire qui montera dans une proportion identique et baissera de même à l’occasion. Il évolue plutôt de manière rapide, un mois, trois mois suivant l’index moyen retenu.

Ce genre de crédit est plus adapté aux financements publics en fonction de l’OAT par exemple.

Le Taux révisable immobilier

Il semblerait que les deux appellations se confondent. Néanmoins le taux révisable s’il ressemble au taux variable, est plus lent souvent indexé sur l’EURIBOR les monnaies Européennes, il applique sa variation à date anniversaire, en règle générale annuelle.

Avantage nul, l’emprunteur attend la baisse des indices, le prêteur l’inverse. Aujourd’hui le taux fixe est à 2% max, quelle baisse peut-on attendre?

Le taux Capé dans l’immobilier

Variable suivant les mêmes indices, mais la hausse sera contenu, suivant le contrat choisi. Par exemple il ne pourra pas dépassé 2% de hausse du taux initial.

L’emprunteur sait ce qu’il risque et peut même utiliser une calculatrice pour cela.

Avantage : le taux révisable est offert à moins cher que le taux fixe. Les calculs montrent que les premiers amortissements sont plus importants qu’un taux fixe(logique puisque le taux est moins élevé). Si d’aventure plus la hausse tarde à venir plus il faudra de temps pour croiser la courbe d’un taux fixe comparable en montant.

Le taux mixte

Le prêt servi part sur une base de taux fixe, pendant quelques années puis bascule sur un taux variable. Suivant l’exemple ci-dessus l’amortissement régulier s’il est inférieur à un taux plus élevé donne un avantage certain sur la mise en place du taux variable. De belles simulations en perspectives.

Taux à paliers

Je ne sais pas si les banques le propose encore?

Méthode on obtient un prêt qu’il ne serait pas possible d’emprunter, par rapport à sa capacité de remboursement.

Simple le prêteur ne prélève pas son dû les premières années et reportent sur les années suivantes les intérêts qu’ils n’a pas perçu régulièrement. Ensuite le taux change et la mensualité augmente par palier.

Qui peut trouver son compte dans ce marché. Par exemple un emprunteur en début de carrière, c’est à peu près tout. L’inflation aidait beaucoup à choisir ce mode de prêt.

L’apport personnel

Faites le tour des économies dites stables, très importants. Ensuite vous vérifier la quotité qui est réellement disponible. Enfin, vous vérifier la quotité dites de précaution qu’il ne faut pas consacrer au financement.

Si vous êtes épargnants, je ne vais pas vous apprendre grand là-dessus.

Les aides financières

A cette fois ci il faut faire preuve d’imagination. Visiter les sites des organismes sociaux, de l’ ANAH, voir l’employeur ou votre comité d’entreprise, se renseigner si votre épargne salariale peut être débloquée.

Après cela vous serez fixé entre prêt à taux zéro, prêt sociaux et subventions, il vous reste à faire la différence avec votre projet … puis l’ajuster à vos moyens de payer par mois.

La mensualité

Voici nous y voilà . Le plus simple sur les magazines il n’est pas rare de lire combien on peut emprunter quand on rembourse 100€ par mois en fonction de la durée du prêt bien sûr.

L’assurance de prêt

L’accessoire devenu principal. En effet, l’assurance emprunteur est passé du niveau de complément de la mensualité à rembourser tous les mois, sans autre débat. Depuis le 1 janvier 2018, les choses ont changé, l’assurance emprunteur peut être souscrite chez l’assureur de son choix et bien entendu en recherchant la couverture des garanties au moins identiques.

Le montant du prêt immobilier

La question est cruciale. Combien peut-on emprunter? Puis combien faut-il emprunter ?

Prenons le problème à l’envers, si vous le voulez bien.

Je regarde mes revenus mensuels, je retiens le tiers que je vais consacrer au remboursement du prêt. Ce montant me permet un emprunt de quelle somme.

Sur les magazine, le Particulier ou le Point, on donne le taux moyen des crédits immobiliers et bien souvent le montant d’emprunt que je pourrais emprunter avec un remboursement mensuel de 100€ pour 10, 15 ou 20 ans.

Par exemple avec un prêt à 2,5% je peux obtenir un prêt de 15.000€ sur une durée de 15 ans.

Si je dispose de 1.500€ par mois je peux m’attendre à emprunter 225.000€ environ.

La durée du prêt immobilier

Le choix de la durée d’emprunt, n’est pas anodin. Tout d’abord, il faut considérer l’âge des emprunteurs bien sûr, une donnée primordiale. Puis l’âge des enfants au moment de souscrire le prêt. Enfin, comparer ce que j’appelle la qualité de vie comparée à la qualité financière.

Ainsi, plus je me rapproche de ce que paierait un locataire pour le même bien, plus je recherche la qualité de la vie. Sans trop se priver, le prêt d’ailleurs doit prendre des allures de bail emphytéotique. La qualité financière, revient à raccourcir la durée le plus possible , de la sorte que le coût total du prêt sera le moins élevé possible. Attention toutefois, cela conduit à compter tout ce que l’on dépense, jusqu’aux allumettes. Je me souviens lorsque je rencontrais les couples emprunteurs à la banque, je remarquais que dans un couple il y a (souvent) l’un qui rêve et l’autre qui réalise. Moralité, le curseur doit se tenir au beau milieu entre qualité de vie et qualité financière. C’est mon appréciation personnelle.

La garantie offerte

La garantie prend toute son importance, au moment d’étudier le dossier de crédit. Les garanties sont dites personnelles lorsqu’il s’agit de caution et réelle en cas de prise d’hypothèque.

Maintenant la caution dite Mutuelle remplace ces garanties soient risquées (caution personnelle) soit couteuse (hypothèque, preteurs de deniers).